En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

Otis Taylor / Cory Seznec

le 11/05/2019 -
20h30 Musique
Salle Jacques Brel
Acheter en ligne

Du blues pour explorer sans concession l’histoire afro-américaine.

Otis Taylor “Fantasizing about being black”
Arrivé du fin fond du Colorado, avec des albums aux titres intriguants, Otis Taylor est l’un des artistes de blues les plus incontournables de notre époque. Alors que sa musique est un mix blues « roots » traitant de thèmes graves tels que l’injustice ou le traumatisme de l’histoire afro-américaine, son style personnel est aérien. Utilisant souvent le banjo ou le violoncelle, son instrumentation est unique. A son écoute nous viennent à l’esprit les « tangents » du blues, JB Lenoir, John Lee Hooker, RL Burnside, la tradition du son gwriting social Américain. Le son est obsédant, inclassable et intemporel, tout en rythmiques hypnotiques. Le chantre du «Trance blues » évoque le passé mais son propos est bien actuel.

Cory Seznec « Backroad Carnival » (1ère partie)
Le franco-américain Corentin “Cory” Seznec se concentre sur la guitare “fingerstyle”, le banjo “clawhammer”, le chant, l’harmonica, et de nombreux autres instruments à cordes. Sa fâcheuse habitude de se heurter contre l’obsession de genre dans l’industrie de la musique en métissant habilement différents styles de folk, world, blues et pop est toujours nettement présente dans son second album. Si la musique n’est pas particulièrement éthiopienne, les récits de Cory sont le fruit de nombreux périples sur les petites routes d’Afrique et d’ailleurs, mélangés à des thèmes modernes et engagés.

Racines et héritages
Au cours de ce mois de mai, plusieurs de nos spectacles vont aborder la thématique de l’héritage, et de la survivance des discriminations raciales nées de l’esclavage. Nous nous appuyons sur la date commémorative de l’abolition de l’esclavage, le 10 mai, pour mettre en avant des artistes et propositions artistiques qui, à travers leur art, nous rappellent la nécessité de dénoncer ce qui est encore aujourd’hui un « passé trop présent », une façon aussi d’accompagner la démarche du collectif qui œuvre à Fontenay sous Bois pour célébrer cette mémoire. Ce thème sera également partagé par nos complices culturels sur la Ville que sont le pilier des Anges, et Musiques au Comptoir.

Au programme
- mardi 7 mai, à 20h30 au Théâtre Roublot, Noire, d’après Tania de Montaigne, Collectif F71
- samedi 11 mai, à 20h30 à la salle Jacques Brel, Otis Taylor, grande figure du blues
- jeudi 23 mai, à 20h45 au Comptoir, Blues bivouac avec Chérif Soumano et Sébastien Giniaux
- vendredi 24 mai, à 19h au théâtre Roublot, Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre, Compagnie Nova

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
01
02
03
04